L’APA, une allocation pour tous

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie est destinée à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans confrontées à une perte d’autonomie. Cette allocation est ouverte à tous mais son montant varie en fonction :

  • du degré de dépendance de la personne,
  • de son niveau de ressources,
  • de son lieu de vie (à domicile ou en établissement pour personnes âgées).

À noter : Avant l’âge de 60 ans, la personne dépendante peut bénéficier de l’allocation aux adultes handicapés.

En fonction du degré de dépendance

Le degré de dépendance est évalué à partir de la grille AGGIR (Autonomie, Gérontologique, Groupe Iso-Ressources). Cette grille comporte 6 groupes appelés GIR (Groupe ISO-Ressources) correspondant à des niveaux de dépendance. L’aptitude de la personne qui sollicite le bénéfice de l’APA est évaluée. Cette appréciation permet de classer dans un de ces groupes la capacité de la personne à faire seule les gestes de la vie quotidienne : faire ses courses, s’alimenter, assurer les soins d’hygiène, entretenir des relations sociale. Suite à l’évaluation réalisée par les services du département, un plan d’aide est établi. Ce plan va par exemple fixer le nombre d’heures d’aide à domicile dont la personne a besoin. L’APA est ouverte aux personnes classées dans les GIR 1 à 4.

A noter : Les personnes classées en GIR 1 sont celles dont le degré de dépendance est le plus fort, le GIR 6 s’appliquant aux personnes les moins dépendantes.

Le montant de l’APA varie selon les ressources

Le montant de l’APA dépend du groupe dans lequel la personne est classée et de ses ressources. Le bénéficiaire de l’APA perçoit le montant maximum lorsque ses ressources ne dépassent pas 739,06 € par mois. Au-delà, le montant de l’allocation est proportionnel aux ressources.

Montant mensuel maximum de l’APA à domicile

  • GIR 1 : 1 312,67 €
  • GIR 2 : 1 125,14 €
  • GIR 3 : 843,86 €
  • GIR 4 : 562,87 €

Une allocation versée par le département

Pour obtenir cette allocation, la personne âgée ou un de ses proches s’adresse au Conseil départemental. La personne âgée remplit un dossier remis par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou directement par les services du département. Les formulaires varient d’un département à l’autre, mais l’avis d’imposition ou de non-imposition fait toujours partie des justificatifs à fournir. Le Conseil départemental fait connaître sa décision dans le délai de 2 mois.