Envie de soleil en hiver, envie de sentir la caresse de la chaleur sur la peau, envie de lumière. Nous sommes nombreux à connaître le coup de blues hivernal, la chape qui pèse sur le moral : marre du froid, de l’humidité, des atmosphères sombres… Surtout lorsque l’on sait qu’ailleurs, il fait beau, il fait chaud, que les gens se promènent en sandales, short et t-shirt !

Le soleil à l’étranger

Et si on allait passer des vacances d’hiver à l’étranger ? Au-delà du confort, c’est la santé qui est en jeu. Telles des fleurs de tournesols, nous nous tournons instinctivement vers le soleil, car nous en avons besoin. La clé c’est la vitamine D, dite « vitamine du soleil ». Il s’agit d’une hormone, synthétisée dans notre organisme sous l’action des UVB : les ultraviolets issus du rayonnement du soleil. Elle est notamment nécessaire à la fixation du calcium par les os.

Manque de soleil en France

Les habitants de la planète sont loin d’être égaux en matière de soleil. En France, les Méridionaux sont certes mieux fournis que les gens du Nord. Mais globalement, notre pays en est sevré pendant cinq à six mois de l’année. « Seule la période comprise entre mi-avril et mi-octobre nous permet d’emmagasiner suffisamment de soleil », affirme le naturopathe Didier Le Bail. Ainsi, 80% de nos compatriotes présenteraient des déficits en vitamines D.

Voyage au soleil : cap au Sud !

Adapter son alimentation, absorber des compléments alimentaires, fréquenter les cabines UV, offrent des compensations… Les habitants des pays du Nord de l’Europe parent aux déficits en mangeant beaucoup de poissons gras par exemple.

Mais rien ne vaut l’exposition au soleil. Faire sa valise et mettre le cap au Sud est donc tout à fait indiqué pour recharger ses accus. Passer des vacances à l’étranger l’hiver, voilà l’idée. Au Sud oui, mais jusqu’à quelles latitudes ?

Il y a soleil et soleil. Les destinations les plus proches et les moins onéreuses vous mèneront en Europe méridionale, en Espagne, en Italie, en Grèce. Les températures y sont plus douces et le soleil plus généreux fera du bien à votre organisme. Même chose dans les pays du Maghreb.

Les destinations plus lointaines offrent encore plus de garanties d’ensoleillement, couplées à la franche chaleur. Les Antilles ne sont jamais décevantes en la matière. Plus vous vous rapprochez de l’équateur, plus le soleil se montrera intense.

Le soleil à la montagne

Moins chaudes et moins lointaines, les destinations montagneuses permettent aussi de se rapprocher du soleil et de bénéficier des bienfaits des UV. Mais attention, l’action filtrante de l’atmosphère perd en efficacité et l’intensité des rayonnements augmente de 10% tous les 1000 mètres.

La réverbération sur la neige accroît encore cet effet. Ici, encore plus qu’ailleurs, il faudra trouver le bon compromis entre le temps et l’intensité d’exposition nécessaire et les risques d’abîmer sa peau.

L’âge, la pigmentation cutanée, le profil de chacun, tout cela joue sur la capacité à supporter le soleil. « Une vingtaine de minutes par jour sur un tiers de la peau, suffit à recharger nos besoins quotidiens », explique Jean-Claude Souberbielle, biologiste à l’hôpital Necker à Paris.