Le premier grand changement, c’est la fin de l’universalité du système : le calcul des allocations familiales prendra désormais en compte les revenus des ménages. Le second grand changement : c’est  le partage du congé parental entre les deux parents, ce qui pourrait promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes.

L’universalité prend fin le 1er Juillet 2015.

Actuellement, les allocations familiales sont versées à tous les ménages avec au moins deux enfants, quels que soient leurs revenus.

Aujourd’hui, une famille reçoit mensuellement  129€ pour deux enfants, 295€ pour trois enfants puis 166€ par enfant supplémentaire. Une majoration de 64€ est attribuée pour chaque enfant de plus de 14 ans (sauf s’il s’agit de l’aîné de deux enfants).

A partir du 1er Juillet 2015, le montant des allocations sera fixé en fonction des ressources du ménage ou de la personne qui a la charge des enfants. Le barème exact sera établi par voie de décret.

Des allocations divisées par 2 à partir de 6000€ de revenus nets mensuels par ménage.

La réforme réduit le montant des allocations en fonction du revenu net imposable (celui qui apparait sur la feuille d’impôt).   Selon la ministre Marisol Touraine, « 12% des familles » seraient concernés.

Pour un couple actif avec deux enfants et un revenu net imposable supérieur à 6000€ par mois, le montant serait divisé par deux (soit 65€). Et par quatre (soit 32€), si le revenu net mensuel est supérieur à 8 000€.

Un congé parental réformé, pour les enfants nés ou adoptés à partir de Janvier 2015.

Le « CLCA – complément de libre choix d’activité » est remplacé par la « PrePareE – prestation partagée de l’éducation de l’enfant ».  Il y a donc répartition du congé entre les deux parents.

Pour un premier enfant, le congé parental passe de six mois à un an mais à condition qu’il soit partagé entre les deux parents.  A partir du second enfant, la durée maximale du congé reste de 3 ans au total, à partager entre les deux parents, sachant qu’un parent ne peut pas prendre plus de 24 mois.

La revalorisation de deux aides familiales au 1er Avril 2015

Sont revalorisées : l’allocation de soutien familial (ASF – aide accordée aux parents qui élèvent seuls un enfant ou plus) ainsi que le complément familial (aide versée aux foyers avec au moins trois enfants quand les ressources sont inférieures à un certain plafond).