Pas de doute, ça s’annonce chargé ; mais avec une bonne dose d’anticipation et d’organisation, vous et votre famille êtes assurés de passer un début d’année scolaire sans stress.

L’apprentissage scolaire : ludique avant tout

À quelques jours de la rentrée, reprendre progressivement de bonnes habitudes est nécessaire pour préparer votre enfant à une nouvelle année d’apprentissage. Mais il ne faut surtout pas lui mettre de pression. Il faut, au contraire — surtout s’il a des difficultés —, l’encourager et réfléchir aux moyens de rendre ludique ce qu’on lui enseigne. Jeux de rôles ou exercices de relaxation, tout est bon pour le mettre dans de bonnes conditions.

Il y a de nombreuses manières de rendre l’apprentissage ludique et créatif pour donner envie à l’enfant. Sorties aux musées, mises en situation ou ateliers éducatifs, la pratique est toujours plus parlante que la théorie. Instaurez tout au long de l’année des moments riches et différents. C’est à force de persévérance, de soutien et de plaisir que l’enfant va trouver un autre intérêt dans son éducation, et donc avoir une meilleure assimilation.

Les devoirs à la maison : un moment de partage

C’est inévitable. Chaque soir, les enfants rentrent le cahier de textes encore rempli d’exercices à faire. Pour que ce moment ne devienne pas une corvée pour tout le monde, il est important d’écouter les besoins de votre enfant. Comment se sent-il physiquement et quels sont ses commentaires sur l’enseignement qu’il a reçu ? En fonction de ce qu’il vous dit, vous pourrez adapter votre aide.

Les devoirs à la maison montrent à l’enfant l’intérêt que vous avez pour lui et pour sa vie scolaire. En partageant avec lui ce moment quotidien, vous avez l’occasion de savoir ce qu’il fait en classe et vous pouvez faire le point sur les connaissances acquises et les difficultés qu’il peut rencontrer. Même si vous pouvez assurer une bonne partie des devoirs, cela peut être une bonne chose de faire intervenir des personnes extérieures pour aider à la tâche. Si votre enfant présente des difficultés dans une matière, pourquoi ne pas faire appel à une aide à domicile ? Avec quelqu’un de neutre, stress et émotivité seront mis de côté pour une meilleure efficacité.

Les activités extérieures : une soupape de décompression

L’adage « bien dans son corps, bien dans sa tête » ne saurait être plus réaliste quand il s’agit des enfants. Comme on l’a vu précédemment, il est possible d’apprendre en s’amusant et c’est d’autant plus vrai en pratiquant une activité extérieure à l’école. L’enfant va découvrir un autre monde et il devra s’intégrer dans un cercle régi par des codes différents. C’est un excellent moyen pour lui de se sociabiliser et d’apprendre la vie. Pour que l’enfant garde le cap toute l’année, il lui faut ces moments de décompression, de jeu et de plaisir où il peut se dépenser et ne plus penser à l’école.

Théâtre, foot, dessin ou natation ? N’hésitez pas à vous renseigner dès la fin de l’année scolaire précédente pour adapter votre planning de la rentrée en fonction. Parlez avec votre enfant de ses envies, réfléchissez ensemble aux meilleures options et préparez ses premiers pas en club.

Pour être efficace toute l’année, il faut faire rimer le quotidien avec apprentissage, mais aussi plaisir. Un planning varié qui alterne école et activités, c’est une année scolaire passée dans la sérénité.

Les trois points-clés à retenir pour une année scolaire réussie :

  • L’apprentissage est un complément à l’enseignement et il doit être ludique.
  • Les devoirs quotidiens doivent rimer avec partage.
  • Les activités extérieures sont primordiales pour tenir toute l’année scolaire.

Côté MAIF     

Pour une inscription dans un club ou à une activité, il est nécessaire que votre enfant soit couvert en cas d’éventuels dommages. Avec le contrat Praxis Solutions, la MAIF prend en compte toutes les activités de votre enfant : loisirs, activités domestiques, sociales et scolaires, tout est prévu pour vous accompagner en cas d’accident.