Trouver son logement avant le départ

Parmi les formalités à remplir dans le cadre d’études à l’étranger : la recherche d’un logement. Elle doit être prévue le plus tôt possible pour éviter les mauvaises surprises une fois sur place.

Avoir un logement où poser ses valises dès son arrivée facilite la vie. Vous évitez à la fois le rush des étudiants cherchant un appartement et les frais supplémentaires (hôtel, recherche de location, etc.). Libre à vous de choisir la formule : résidences étudiantes ou locations privées.

  • Les résidences étudiantes offrent une solution fiable et clé en main : des organismes accompagnent les étudiants vers ces structures en leur proposant une couverture adaptée.
  • Pour les locations privées, il est en revanche important de bien s’assurer.

Petit conseil : ne payez aucune caution ou aucun loyer avant de prendre possession des lieux.

Logement étudiant : quelles sont les assurances indispensables ?

Vous choisissez un studio ou une colocation étudiante ? Renseignez-vous sur la couverture du logement : est-il déjà assuré ou devez-vous vous en charger ?

Dans tous les cas, pensez à vérifier auprès de votre assureur l’étendue de votre garantie une fois à l’étranger. Pour un séjour de moins de 3 mois, l’étudiant est généralement déjà couvert par la MRH de ses parents pour :

  • Les incendies ;
  • Le dégât des eaux ;
  • Les vols.

Au-delà, il faudra souscrire des contrats spéciaux et de nouvelles garanties en fonction des meilleures conditions (tarifs, exclusions, plafonds, etc.). Les compagnies d’assurances possèdent souvent des accords avec des acteurs locaux. Il vous suffira de contacter votre assureur pour réaliser cette démarche avant le départ.

L’assurance responsabilité civile protège votre enfant des dommages qu’il peut causer. Cette dernière est comprise dans votre couverture multirisque habitation. Elle doit être prolongée par une extension de garanties pour un séjour supérieur à 90 jours.
Enfin, n’oubliez pas le logement actuel de votre étudiant. S’il le quitte sans rompre le bail de location existant, demandez à votre assureur quelques aménagements contractuels.

Que faire en cas de problème sur place ?

Cambriolage, effraction, agression… Votre enfant n’est pas à l’abri d’une mésaventure sur place.
Pour y faire face le plus efficacement possible, pensez à :

Sur place, déposez plainte auprès des autorités locales pour constater l’incident. Ensuite, déclarez le sinistre à l’assureur (justificatifs de frais à l’appui). L’étudiant peut être assisté dans cette démarche par l’ambassade ou le consulat de France. De retour en France, la plainte pourra être renouvelée pour donner suite (ou non) à une nouvelle indemnisation.

COTE MAIF

Avec le contrat Praxis Solutions de MAIF, l’étudiant bénéficie d’un rapatriement en cas d’accident corporel ou de maladie, en France comme à l’étranger. Les frais médicaux et d’hospitalisation engagés sur place sont pris en charge à concurrence de 80 000 €.

Le contrat prévoit aussi l’organisation et la prise en charge du voyage aller-retour d’un proche lorsque l’étudiant, blessé ou malade, n’est pas transportable. De plus, une indemnité d’hébergement est versée au proche.