L’assurance du club

Toute association sportive souscrit une assurance pour couvrir sa responsabilité. Au moment de l’adhésion au club, il est conseillé de se faire communiquer les références du contrat d’assurance.

Cette garantie intervient, par exemple, pour indemniser la blessure d’un sportif occasionnée en utilisant du matériel défectueux au sein du club. La garantie peut également intervenir si un adhérent cause involontairement un dommage à un autre adhérent. Par exemple si, au cours d’un entrainement, un sportif heurte violemment un autre sportif et provoque une fracture. Si la responsabilité de celui qui a occasionné l’accident est avérée, c’est l’assurance du club qui prend en charge le préjudice subit.

À savoir

Adhérer à une association sportive permet d’acquérir la qualité de membre. Ce titre autorise la pratique du sport au sein du club et la participation à ses instances dirigeantes. Pour participer aux compétitions locales, régionales ou nationales, une licence s’avère indispensable.

L’assurance des accidents corporels en complément

Parfois, on se fait mal tout seul ou la responsabilité d’une autre personne ne peut pas être retenue. Dès lors, une assurance contre les atteintes corporelles peut permettre d’être indemnisé. Le club sportif informe l’adhérent de l’intérêt d’y souscrire en lui délivrant un document mentionnant le prix de l’adhésion et son caractère facultatif.

Par exemple, lorsqu’un sportif se blesse, si aucun responsable n’est identifié, la Sécurité sociale et la complémentaire santé interviennent pour une partie des frais de soins. Si c’est plus grave et que la blessure entraîne un arrêt de travail, voire une incapacité permanente ou une invalidité, ces prises en charge ne seront pas suffisantes. L’assurance des accidents corporels prend alors tout son intérêt car elle prévoit, entre autres, le versement d’indemnités en cas d’incapacité temporaire de travail ou d’incapacité permanente et d’un capital à la famille en cas de décès.

Plusieurs options

Même si le club sportif propose plusieurs formules d’assurance individuelle, il est tout à fait possible pour le sportif de choisir un autre assureur. Il appartient à chacun de fixer l’étendue de ses besoins et des garanties.

Le sportif peut également opter pour une assurance des accidents de la vie courante. Elle couvre les dommages corporels subis lors de la pratique d’un sport et ceux causés par un accident domestique ou une catastrophe naturelle. Le grand intérêt de cette assurance est son caractère indemnitaire. En effet, l’assureur évalue et indemnise l’assuré en fonction de l’ampleur de la gravité des préjudices subis, le contrat prévoyant généralement un montant plafond de l’indemnité.

 

Côté MAIF 

Dans son contrat habitation Raqvam (hors formule Primordiale), la MAIF inclut, sans surcoût, un premier niveau de couverture corporelle qui couvre ses assurés lorsqu’ils pratiquent une activité sportive. 

Pour bénéficier de garanties encore plus protectrices, la MAIF propose l’assurance corporelle Praxis Solutions. Elle protège tout le foyer quelle que soit l’activité des uns et des autres : domestique, sociale, scolaire, de loisirs, et bien entendu pour toute pratique sportive (récurrente ou ponctuelle, en club ou en dehors du club…).