En France, les régimes de protection sociale tels que nous les connaissons aujourd’hui ont été créés et rendus obligatoires au tout début du XXème siècle.

Ils ont historiquement été organisés sur le principe du corporatisme professionnel. Aujourd’hui, on constate de grandes disparités dans les régimes de protection d’un artisan ou un commerçant, un salarié du régime général et un fonctionnaire. Les prises en charge peuvent être très différentes selon le statut professionnel et le congé proprement dit : congé maladie ordinaire, congé longue maladie, congé maladie professionnelle.

Parmi les questions que l’on peut se poser figure celle des indemnités journalières : quelles sont leurs conditions d’attribution, la durée, le délai de carence, et quels montants sont versés ? En plus des conditions et des plafonds d’attribution, la durée de prise en charge prévue par chaque régime de protection sociale peut être variable.

Mais bien d’autres sujets peuvent poser question :

  • à l’issue d’un congé maladie, la réintégration dans le poste de travail occupé précédemment peut-elle être remise en cause ?
  • quelles sont les conditions requises pour bénéficier d’un reclassement ?
  • des aménagements du poste de travail pourront-ils être envisagées et dans quelles conditions ?